Retrouvez le programme de notre prochaine séance trimestrielle.

/

Nous avons le grand plaisir de vous convier à notre séance qui aura lieu le vendredi 26 novembre 2021 et se déroulera dans les locaux de la Société Nationale d’Horticulture de France, au 84 rue de Grenelle 75007 Paris. La séance débutera à 14h dans le grand amphithéâtre.

/

Au programme

/

▪ Ouverture par la Présidente Elisabeth DODINET
▪ Nouvelles de la Société et présentation des nouveaux membres
▪ Éloge à Monique ASTIÉ, membre de la SbF depuis 60 ans par Jean-Marie DUPONT
▪ Éloge à Solange BLAISE, membre de la SbF depuis 60 ans par Valéry MALÉCOT
▪ Éloge à Sylvie MEYER par Sophie NADOT et Pierre-Antoine PRÉCIGOUT et remise du Prix Gandoger de phanérogamie 2019
▪ Éloge à Jean-Jacques de GRANVILLE par Michel BOUDRIE et Florence LE STRAT et remise du Prix Gandoger de phanérogamie 2021
▪ Conférence « Sur les traces des origines du palmier-dattier, espèce emblématique des oasis » par Muriel GROS-BALTHAZARD
▪ Conférence « Le sort de la neige rouge et d’autres micro-algues de la fonte des neiges en haute montagne face au changement climatique » par Daniel REMIAS

/

Résumés

/

Sur les traces des origines du palmier-dattier, espèce emblématique des oasis

par Muriel Gros-Balthazard

Le palmier-dattier est l’espèce clé de voute des agrosystèmes oasis d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient. Il fournit les dattes, un fruit sucré qui a joué un rôle prépondérant dans les sociétés nomades de ces régions et qui est aujourd’hui ancré dans la culture arabe. ll existe des centaines de variétés de dattes ayant des couleurs, des formes et des goûts différents. Mais les origines et l’évolution de cette diversité restent mal connues. Où le palmier-dattier a-t-il été domestiqué, et est-il même domestiqué ? Quand l’Homme a-t-il commencé à cultiver et à diffuser cette espèce emblématique ? Comment sont nés les milliers de cultivars, et même qu’est-ce qu’un cultivar ?

Muriel Gros-Balthazard, chercheuse à l’Institut de Recherche pour le développement durable (IRD) à Montpellier (France) et chercheuse invitée à l’Université de New York à Abu Dhabi (Émirats Arabes Unis).

Biologiste évolutionniste, elle travaille sur les origines et l’évolution de la culture emblématique des oasis, le palmier-dattier. Ses travaux l’ont amenée à travailler dans de nombreux pays d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient et elle dirige actuellement le projet « al-Ula date palm agrobiodiversity » avec le Dr Battesti. Ses principales contributions à notre compréhension de l’histoire évolutive du palmier-dattier incluent la découverte de populations sauvages à Oman – pour laquelle elle a reçu le Khalifa International Award for Date palm and Innovation en 2018 – ou l’étude génomique de graines germées de 2 000 ans. Partisane de la recherche transdisciplinaire, elle intègre de multiples disciplines dans ses projets, notamment la génomique, l’archéométrie et l’ethnobotanique.

/

Le sort de la neige rouge et d’autres micro-algues de la fonte des neiges en haute montagne face au changement climatique

par Daniel Remias

Certains protistes photo-autotrophes ont pour milieu de vie la surface de la neige et des glaciers en cours de dégel. Ces organismes extrêmophiles sont adaptés à vivre à des températures très basses, sous une irradiance solaire élevée et avec une faible disponibilité en nutriments. La survie de tels écosystèmes dépend de la présence d’eau liquide entre la neige et les cristaux de glace pendant plusieurs semaines. A partir de ces écosystèmes uniques, la menace que le changement climatique fait peser sur la biodiversité des hautes Alpes fait l’objet de discussions.

Dr. Daniel Remias works at the University of Applied Sciences Upper Austria, Department of Engineering, Wels Campus, Autriche.

/