UN LIVRE BLANC, POURQUOI ?

/

Hausse de la température, changement de régime des précipitations, augmentation de la fréquence des tempêtes, orages, canicules, pluies torrentielles…, la menace que fait peser le changement climatique sur la forêt française semble faire consensus, tout comme l’idée d’adapter la composition de nos forêts en privilégiant des essences naturellement résistantes aux stress thermo-hydriques.

C’est sur la manière de réaliser cette adaptation que les stratégies divergent. L’une d’elles consiste en l’introduction d’essences exotiques, supposément plus résistantes aux stress climatiques car provenant de régions du monde aux climats plus chauds et secs.

Or, l’introduction d’essences exotiques n’est pas sans danger. L’essence introduite peut se révéler envahissante et présenter un risque tant pour la productivité que pour la biodiversité du milieu où elle est introduite. L’essence exotique peut être introduite avec des parasites, agents pathogènes ou organismes ravageurs qui lui sont associés dans sa région d’origine, mais auxquelles les espèces indigènes autour d’elle ne sont pas adaptées, avec pour conséquence des pullulations de ravageurs ou des épidémies qui déciment certains arbres indigènes (graphiose de l’orme, chalarose du frêne…). Enfin, l’introduction d’une essence exotique dans un écosystème peut induire une altération des conditions environnementales et du régime de perturbations de cet écosystème et conduire à une augmentation de sa vulnérabilité face aux événements catastrophiques (incendies de forêt, dégâts de tempêtes, …).

Inquiète de la prolifération des projets d’introduction d’essences exotiques dans nos forêts, largement relayés par les médias, la SbF a publié un livre blanc sur le sujet. L’objectif de cet ouvrage est d’apporter une information validée scientifiquement au grand public et aux décideurs sur la question de l’introduction d’espèces exotiques en milieu forestier. Il se conclut notamment par des recommandations pratiques à destination des gestionnaires de la forêt et des décideurs.

Le livre blanc est téléchargeable en libre accès via le lien ci-dessous.
Une version imprimée est disponible sur demande auprès de notre Trésorière moyennant règlement des frais d’impression et d’envoi.

/

/

/

/

TÉLÉCHARGER LE LIVRE BLANC

/

/

/

/

/

RÉSUMÉ

/

L’adaptation de la forêt française aux changements climatiques est une nécessité pour qu’elle puisse continuer à assurer ses fonctions économiques, écologiques et sociétales. Pour relever ce défi, la plantation d’essences plus tolérantes à la chaleur et à la sécheresse est encouragée par les pouvoirs publics. Mais les essences préconisées sont pour beaucoup exotiques et majoritairement issues d’autres continents. L’utilisation d’essences exotiques en foresterie est une longue tradition française. Pourtant, le rapport bénéfice/risque de cette pratique n’a jamais été évalué. Or, les retours d’expérience sont souvent décevants, voire alarmants. Devant ce constat, la Société botanique de France a souhaité apporter par ce livre blanc une information scientifique sur les plantations d’essences exotiques, accessible au grand public et aux décideurs.

Ce livre blanc vise un éclairage synthétique, objectif et impartial. Il s’appuie sur l’analyse critique de nombreuses publications scientifiques. Après une mise en contexte et un rappel des enjeux, quatre « chantiers » sont successivement abordés, visant chacun un risque identifié : l’invasion biologique, l’introduction de nouveaux bioagresseurs, l’érosion de la biodiversité et la survenue d’évènements catastrophiques. Le livre blanc se conclut par des recommandations pratiques à destination des gestionnaires de la forêt. Il identifie six pistes d’action pour les pouvoirs publics. Plus que jamais, la question de la pertinence de l’introduction d’essences exotiques en forêt se pose, en particulier aux politiques publiques : doivent-elles continuer à subventionner des pratiques dont nous finançons déjà, pour un coût bien plus élevé, les effets collatéraux ?

/